logo

Renaissance Pyrénées-Orientales représente le parti de la majorité présidentielle dans le département.

 

Renaissance Pyrénées-Orientales est votre interlocuteur privilégié avec la majorité présidentielle dans le département. Parce que la voix des habitantes et habitants des Pyrénées-Orientales ne peut pas se résumer pendant cinq années supplémentaires aux postures d'opposition.

 

Après avoir permis depuis 2016 un rassemblement inédit des forces progressistes du pays autour d’un projet commun, le parti d'Emmanuel Macron, La République En Marche, est devenu fin 2022 le parti Renaissance.

Les partis Agir (Franck Riester) et Territoires de Progrès (Olivier Dussopt) se sont associés à la création du parti Renaissance.

Elections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet 2024:

 

Retrouvez les candidats soutenus par la majorité sur la seconde circonscription !  

Elections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet 2024:

 

Retrouvons-nous samedi 22 juin à 10h pour un Café Républicain !

Rendez-vous au café Vivaldi (68 Avenue Paul Alduy, Moulin à Vent, Perpignan), pour rencontrer les 3 candidats de la majorité présidentielle. 

Le 9 juin prochain auront lieu les élections européennes, une échéance capitale pour notre parti, notre majorité et surtout pour l’avenir de l’Europe. Plus que jamais, il est de notre devoir de promouvoir une Europe unie, plus forte et d’en défendre ses valeurs fondatrices : celles de paix, de liberté et de prospérité.Parce que l’Europe fait partie de son ADN, Renaissance prendra toute sa part dans ce combat et nous tenons à ce que chacun d’entre vous puisse également s’en saisir. C’est pourquoi, nous vous annonçons avec enthousiasme une nouvelle étape pour nous emmener vers le 9 juin prochain : l’ouverture de l’appel à candidatures sur les places Renaissance pour constituer notre liste de la majorité présidentielle. Le bureau exécutif du 21 décembre dernier a installé une Commission nationale d’investiture, composée de 11 membres et présidée par Franck Riester, secrétaire général délégué aux élections. Le formulaire de candidature est accessible en ligne sur le site du parti Renaissance et en cliquant ci-contre : JE CANDIDATE

Ce formulaire a été conçu de manière à recueillir les informations essentielles sur votre profil, vos expériences et vos motivations à devenir député(e) européen(ne) sous l’étiquette de Renaissance. Pour postuler, chaque candidat devra s'assurer qu'il est bien adhérent de Renaissance et à jour de ses cotisations. Veillez à bien respecter et remplir l’intégralité des informations qui vous seront demandées. Vous avez jusqu’au dimanche 18 février 2024 inclus pour candidater. Passé ce délai, aucun dossier ne pourra plus être enregistré. Les équipes de la Commission nationale d’investiture se tiennent à votre disposition. Vous pourrez les contacter à l’adresse suivante : [email protected]

2017-2023 : 6 années d’action pour toutes les françaises et tous les français

👉🏼 100% santé pour une meilleure prise en charge des soins médicaux

👉🏼 +10 000 policiers et gendarmes depuis 2017, présence sur le terrain doublée en 2027

👉🏼 Création de 2600 Maisons France Services pour des services publics plus proches et plus adaptés

👉🏼 Soutien du pouvoir d’achat avec baisse des impôts (taxe hab., redevance TV, sociétés…), hausse des minima sociaux, le travail qui paye plus, un bouclier inflation le plus puissant d’Europe …

👉🏼 Formation de toujours plus d’apprentis. Objectif 1 million en 2027

👉🏼 Relance du nucléaire pour l’autonomie énergétique

👉🏼 Accès élargi et facilité au sport Pass’Sport et à la culture Pass’Culture

👉🏼 PMA pour toutes les femmes

👉🏼 Congés paternité doublé à 28 jours

👉🏼 Classes dédoublées pour 375 000 élèves

👉🏼 Solidarité et accueil des réfugiés ukrainiens

👉🏼 Soutien plus important aux étudiants boursiers …

💊 Le Plan Régional de Santé est signé

Le quatrième Plan régional de santé (PRS), pour la période 2023-2028 vient d'être co-signé par le Préfet de région et le directeur de l'ARS (Agence Régionale de Santé), en collaboration avec la Région Occitanie. Ce document est le fruit d'une large concertation des milieux de la santé, des habitants (22 000 contributions dans le cadre de la consultation citoyenne), et des Comités territoriaux de santé (CTS) des départements. Il s'agit d'un pacte territorial avec tous les acteurs de la santé, qui part des besoins de santé et pas de l'offre de soin existante.

Pour les Pyrénées-Orientales, posons d’abord le contexte :

  • 480 000 habitants (8% de la population régionale). Une population en croissance, due au solde migratoire, le solde naturel étant négatif. Cette croissance est constatée surtout autour de Perpignan, cette dernière ville perd des habitants.
  • Un indice de vieillissement élevé : la pyramide des âges est plus vieille que celle de la région avec 26% de +65 ans (22% en moyenne pour l’Occitanie).
  • 57% de ménages ne sont pas imposables (53% en Occitanie, 50% en France).
  • 33% de familles sont monoparentales (27% en Occitanie, 25% en France).
  • Un taux de 12% de chômeurs (9% en Occitanie, 7% en France).
  • Un fort potentiel touristique sur le littoral et les zones montagneuses avec 41000 chambres d'hôtels ou emplacements de camping (soit 26% des places en Occitanie), et 29% des résidences secondaires (16% en Occitanie et 10% en France).
  • Un taux de précarité de 13% (9% en Occitanie).

 

Concernant l'offre médico-sociale existante :

  • 2724 places pour adultes et enfants vivant avec un handicap.
  • 51 EHPAD, ce qui est le taux d'équipement le plus faible de la Région.
  • 16 SSIAD (services de soins infirmiers à domicile).

 

Les propositions du Plan s'organisent en quatre thèmes :

  • Prévention: Développer les actions "d'aller vers" - Impliquer davantage les usagers dans l'élaboration des programmes de prévention et de promotion de la santé - Clarifier les rôles des différentes structures pour déployer les actions - Établir un programme de prévention aux âges clés de la vie - Développer la médiation santé.
  • L'accès aux soins : faciliter l'aller vers les publics fragiles - Soutenir le développement de l'exercice coordonné - pour les médecins repenser les conditions de travail et adapter la formation - Libérer du temps médical - Faire évoluer la relation médecin patient de la prise de rendez vous à l'éducation à la santé - Schématiser et vulgariser les parcours de santé en adoptant une communication centrée sur le patient.
  • Continuité et permanence des soins : Identifier les ressources existantes - dégager du temps médical (délégation des tâches) - Accélérer le développement des équipes mobiles notamment gériatriques, psychiatriques et pédo-psychiatriques - Miser sur la prévention, notamment la prévention des chutes - Permettre l'accueil en urgence de patients en situation de handicap en SMR (Soins Médicaux et de Réadaptation) - Améliorer la coordination et la concertation, décloisonner le sanitaire et le médico-social.
  • Attractivité et fidélisation des métiers : Renforcer la formation des professionnels dans une logique de territorialisation et de transversalité - Promouvoir et convaincre les médecins du territoire de l'intérêt de devenir MSU (Maître de stage des universités, qui accueillent dans le cadre de stages des étudiants en médecine) - Organiser des journées portes ouvertes à destination des internes en médecine - Promouvoir les études de santé auprès des collégiens/lycéens (accueil en stage, action de communication) -Identifier un point d'accès unique au niveau des collectivités pour faciliter le passage d'information vers les médecins susceptibles de s'installer.

Il s'agit là d'axes de travail. Tous les acteurs, à un titre ou à un autre, doivent s'en emparer pour mettre en œuvre concrètement des actions sur le terrain.

Nous connaissons tous les difficultés actuelles du secteur de la santé. Nous savons également qu'il n'y a pas de recette miracle. Si le financement est un point important, il est insuffisant pour adapter ce secteur aux besoins. Il s'agit bien de faire bouger les lignes, de faire évoluer les comportements, et cela est valable aussi bien pour les professionnels que pour la patientèle.

 

Devenez adhérent à Renaissance Pyrénées-Orientales

 

30€ par année civile (dont 66% déductibles des impôts sur le revenu)

10€ par année civile pour les étudiants, personnes

bénéficiant des minimas sociaux

et demandeurs d’emploi.

Débat sur la fin de vie : une loi pour choisir ?

Un mois après notre campus européen, notre parti poursuit ses rencontres thématiques avec une nouvelle édition des « Grands entretiens de Renaissance », des rendez-vous pensés pour nous permettre d’aborder et d’appréhender en citoyens éclairés les grands débats de société.

 

Alors que la convention citoyenne sur la fin de vie a rendu ses conclusions en avril dernier et quelques semaines avant la présentation en Conseil des ministres d’un projet de loi sur la fin de vie, nous vous invitons à échanger autour de cette question : Fin de vie : Une loi pour avoir le choix ? 

 

Pour en débattre, nous aurons l'honneur de recevoir trois grands témoins qui apporteront, chacune, leur éclairage mais livreront aussi leur expérience personnelle avant de répondre aux questions de nos adhérents :

  • Marina Carrère d'Encausse, médecin et réalisatrice du documentaire "Fin de vie : pour que tu aies le choix". 
  • Agnès Firmin Le Bodo, Ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé. 
  • Brigitte Bourguignon, Secrétaire général déléguée en charge de la coordination des grandes causes du parti Renaissance. 
logo
Mentions légales CGU Données personnelles Contactez-nous